Le débat du mois – Janvier

Refonte des intercommunalités : donnez votre avis !

Le 18 septembre dernier, la préfète Anne-Gaëlle BAUDOIN CLERC a proposé une nouvelle organisation des intercommunalités sur notre département. Symbolisé par la formation d’une grande intercommunalité Tarbes – Ossun – Lourdes, ce projet vise à renforcer la cohérence et le dynamisme de nos territoires. Une nouvelle carte sera définitivement arrêtée le 31 mars 2016. Dans cette optique, le groupe Socialistes & Apparentés donne l’occasion à chacun d’exprimer son opinion sur le sujet.

Carte nouvelles intercos 65

Le 16 juillet 2015, le Parlement a définitivement adopté la loi NOTRe « Nouvelle Organisation Territoriale de la République ». A travers cette initiative, le gouvernement souhaite offrir le meilleur cadre possible pour rendre nos territoires compétitifs et répondre aux besoins des citoyens. L’extension des intercommunalités (par leurs tailles et leurs compétences) s’inscrit pleinement dans cette stratégie.

Pour se conformer aux exigences de la loi NOTRe, la préfète prévoit une refonte totale des périmètres de nos intercommunalités. Selon ce schéma, le département ne compterait plus que 9 Communautés de communes contre 30 actuellement. Toujours dans un souci d’efficacité et de lisibilité, la préfète prévoit aussi la suppression de 41 syndicats intercommunaux.

Cette vision audacieuse est incarnée par la création d’une intercommunalité Tarbes-Ossun-Lourdes. Structurée autour de la zone aéroportuaire, celle-ci serait pertinente en termes de bassin de vie et d’espace économique. En devenant la 5ème intercommunalité de la future grande région, elle constituerait surtout une formidable opportunité d’accroitre le rayonnement de l’ensemble du département.

Actuellement discuté au sein des Conseils municipaux et communautaires, ce projet sera soumis à la Commission Départementale de Coopération Intercommunale le 18 décembre 2015. Trois élus du groupe socialistes et apparentés participeront aux débats de cette commission (Jean GLAVANY et Geneviève ISSON en tant que Conseillers départementaux et Maryse BEYRIE en tant que Présidente de la Communauté de communes de la Haute Vallée d’Aure).

Favorable à l’idée de Communautés de communes élargies et adaptées à la construction de projets structurants pour le territoire, le groupe socialistes et apparentés estime que la future carte des intercommunalités devra s’appuyer sur une réflexion collective issue d’une concertation la plus large possible. C’est dans cette optique que nous sollicitons votre avis sur le schéma présenté par la préfète.

Donnez votre avis sur ce schéma en répondant à la question du mois et n’hésitez pas à partager vos remarques et vos réflexions en laissant un commentaire.

Etes-vous favorable à la nouvelle carte des intercommunalités proposée par la Préfète ?

  • Oui (65%, 62 Votes)
  • Non (35%, 33 Votes)

Total Voters: 95

Loading ... Loading ...

3 réponses à Le débat du mois – Janvier

  1. Clos dit :

    Au sujet de la refonte des intercommunalités….. merci de nous permettre de participer à ce débat !
    L’idée pourrait paraître intéressante, au niveau économique et social pour permettre de rassembler les idées innovantes, favoriser la restructuration des institutions indispensable pour les rendre modernes, mettre en commun leurs compétences pour les rendre plus efficaces, plus compétitives, il est vrai.
    Cette mise en commun des ressources fiscales effacerait les disparités entre communes et ensemble ont resterait donc plus fort (à condition de ne pas combler la mauvaise gestion de certaines communes !). Je pense que dans une société où l’intérêt général et non l’individualisme serait partie prenante chez chaque citoyen, où chaque individu s’engagerait dans les collectivités, les associations, où il se sentirait responsable de ces choix, de ses actes et s’investirait sans arrière pensée, alors ce projet communautaire serait sans aucun doute d’une richesse indéniable.

    Hélas, l’application, je le crains, sera tout autre, car cette loi, notre société, ces regroupements ne protègeront pas les diversités, diversités qui peuvent nous permettre d’augmenter le panel de bonnes et mauvaises décisions, ces diversités qui elles seules peuvent créer du neuf et renforcer une véritable démocratie : Notre Europe est d’ailleurs malade du non respect et de non compréhension des diversités de chaque pays !
    Il y aura une perte de richesse du débat démocratique (d’ailleurs qui est au courant de cette loi dans notre entourage autre que politique?), le risque du renforcement des notables et des privilégiés naîtra de la volonté de protéger l’intérêt d’un petit groupe qui certes, « y croiront »
    On connaît déjà la même insuffisance de démocratie dans les fédérations culturelles et musicales qui imposent, pour simplement « LA VITRINE », des concerts mais où le véritable travail de l’ombre n’intéresse plus personne : la formation, l’éducation, le respect des petites structures et de leur identité …et où le résultat engendre, pour certaines communes, la perte simplement de leur harmonie pour commémorer la marseillaise, un 11 novembre ou un 8 mai.
    Je crains à la dépersonnalisation des rapports entre usagers et administrations et le citoyen va hélas devenir de plus en plus mouton d’une société qu’il ne comprend plus.
    L’idée est bonne , même très bonne mais les raisons restent, on le comprend, uniquement économique mais sans véritable projet visionnaire sur ce qu’on attend d’un département, d’une grande collectivité , cette idée est bonne mais le moment ne me semble pas venu, n’a pas été généré véritablement d’une envie citoyenne d’un « mieux vivre ensemble »… Mais j’espère me tromper !!! S/C

  2. Fracou65 dit :

    Je vote oui des deux « clics » à cette proposition.
    Le gouvernement de gauche a voulu des régions taillées pour l’échelon européen. La moindre des choses c’est qu’au niveau infra régional on se lance dans la même démarche et que l’on bâtisse des territoires visibles non seulement au sein de la région mais aussi de l’état et de l’Europe.
    On aurait même pu aller plus loin et dans notre département descendre jusqu’à 4 voire 5 communautés de communes. Bien sur pour cela il faudrait arriver à dépasser les petits esprits de clocher « bigourdo bigourdans » pour ne pas dire les petites « baronnies locales » et ses exercices de « petit pouvoir à mon petit niveau »……
    Et puis voyons plus loin. Ce serait aussi le moment de commencer à parler de la suppression pure et simple des départements et à répartir leurs pouvoirs entre les grandes régions et les grandes communautés de communes que nous aurons créé. Et dans la foulée supprimons aussi le niveau commune pour qu’afin notre pays soit vraiment un pays moderne.
    Mais je m’emballe…. commençons par créer ces grandes communautés de Communes.. Ce sera déjà assez dur de dépasser les résistances de clocher.

    A suivre…..

  3. PICOU dit :

    Bonne proposition, pour notre département

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.