Le débat du mois – Mars

Mention « Pyrénées » dans le nom de la future région : Donnez votre avis !

La nouvelle Assemblée régionale est maintenant élue. Très prochainement, elle aura la tâche symbolique de choisir son nom. Notre groupe est favorable au maintien de la mention « Pyrénées » dans le nom de la future région. Qu’en pensez-vous ?

Comme pour le Département, vous avez choisi une majorité de gauche pour mener à bien les nombreuses missions qui incombent au Conseil Régional Ci dessous : Carole DELGA, Présidente de la nouvelle région.

Comme pour le Département, vous avez choisi une majorité de gauche pour mener à bien les nombreuses missions qui incombent au Conseil Régional.
Ci dessous : Carole DELGA, Présidente de la nouvelle région.

L’appellation d’un territoire est un exercice qui doit tenir compte de plusieurs critères : l’histoire, la culture, la géographie,… Le nom retenu devra être représentatif du territoire, de ces habitants et visible de l’extérieur. Vecteur de rassemblement autour d’une identité territoriale commune, la dénomination de notre région sera un outil au service de son attractivité et sa renommée.

Par les voeux qu’il a choisi de voter, le groupe socialistes et apparentés s’est exprimé, avec constance, en faveur de la mention du terme « Pyrénées » dans le nom de notre région. (Retrouvez l’intervention de Frédéric LAVAL lors de la session du 19 juin 2015).

Comme Carole DELGA, nous pensons que sur ce sujet l’avis des haut-pyrénéens (et plus largement de l’ensemble des habitants de la nouvelle grande région) doit guider la décision des élus régionaux. N’hésitez donc pas à participer à la question du mois de février 2016 et donnez votre avis sur le nom de la future région.

Etes-vous favorable à l'inscription du nom "Pyrénées" dans l'appellation de la nouvelle région issue de la fusion Languedoc-Roussillon / Midi Pyrénées ?

  • Oui (89%, 68 Votes)
  • Non (11%, 8 Votes)

Total Voters: 76

Loading ... Loading ...

Une réponse à Le débat du mois – Mars

  1. C. V. dit :

    Bonjour,
    Bien que né à Tarbes, je ne me sentais déjà pas Midi-Pyrénéen, ni en accord avec la stratégie régionale impulsée il y a un trentaine d’année : « une métropole forte pour une région forte ». Avec le résultat que l’on connait pour l’agglomération tarbaise, bien trop excentrée pour bénéficier de la dynamique générée par ce modèle unipolaire. Aujourd’hui, quel que soit le nom de la nouvelle région, je souhaite surtout pour ma part, la création de l’agglomération Tarbes-Ossun-Lourdes, dans le sillage des travaux et des périmètres du Scot et de Pyrénia par exemple, et un CHANGEMENT DE REGION des Hautes-Pyrénées pour rejoindre nos voisins des PAYS DE L’ADOUR et mieux défendre nos intérêts et notre visibilité dans un espace plus cohérent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.